Depuis un certain temps, les édifices dépourvus de compteurs individuels doivent obligatoirement installer des répartiteurs de frais de chauffage dans chaque unité d’habitation. Ces dispositifs ont pour fonction de mesurer la consommation réelle de tous les systèmes de chauffage présents dans un logement. L’installation d’un répartiteur de frais de chauffage concerne particulièrement les structures consommant une quantité significative d’énergie. Quels autres aspects doivent être pris en considération en ce qui concerne l’installation de ce dispositif ?

Le répartiteur de frais de chauffage : qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’un dispositif conçu pour évaluer la consommation énergétique liée au chauffage, comme on peut le lire sur le site de multimat. Composé d’un petit boîtier, cet appareil doit être installé individuellement sur les dispositifs de chauffage pour mesurer les calories émises, permettant ainsi de déterminer la véritable dépense énergétique de l’équipement du système.

A lire en complément : Comment choisir son portemanteau mural design ?

Pour atteindre cet objectif, le répartiteur de frais de chauffage est équipé de deux sondes. La première sonde mesure la température en contact avec le radiateur, tandis que la seconde mesure la température ambiante de la pièce où se trouve le chauffage.

Le calcul de la consommation s’effectue en prenant en compte la différence entre la température en surface et la température réelle de la pièce chauffée, tout en tenant compte de la puissance des équipements de chauffage.

A voir aussi : Les spécificités des lames de tondeuse mulching

Certains des dispositifs sont conçus pour ne fonctionner que lorsque le chauffage est actif, tandis que d’autres préviennent les fraudes en détectant les tentatives de démontage. Certains modèles sont également pourvus d’un écran permettant de lire la consommation en temps réel. Alimenté par une pile au lithium, le répartiteur de frais de chauffage offre une autonomie pouvant atteindre jusqu’à 10 ans.

Le répartiteur de frais de chauffage : quels en sont les avantages ?

L’usage d’un répartiteur de frais de chauffage offre divers avantages significatifs. Pour commencer, il facilite une répartition équitable des charges entre les copropriétaires, ce qui se révèle particulièrement utile dans les copropriétés présentant des différences notables de taille et de consommation entre les logements. De plus, il contribue à prévenir les abus et les fraudes liés à la consommation d’énergie, surtout dans les copropriétés où certains logements bénéficient de systèmes de chauffage plus performants que d’autres. Pour finir, il permet une gestion plus précise des coûts et des dépenses au sein des copropriétés.

Comment faire le bon choix de répartiteur de frais de chauffage ?

Le type de répartiteur de frais de chauffage à choisir dépend directement du système de chauffage en place dans la copropriété. Dans le cas d’un chauffage collectif par distribution verticale, il est recommandé d’opter pour un répartiteur électronique. En revanche, pour une copropriété avec un chauffage collectif par distribution horizontale, l’installation d’un compteur d’énergie thermique est préconisée.